Unjat 2019: Une soirée magnifique au bord du green...

publié le 8 nov. 2019 à 10:16 par Banda Bomberos de Ganac

Alors que le mois d'octobre est, en principe, signe de fin de saison, où beaucoup se préparent à retrouver les pupitres plus accadémiques de leur Harmonie, notre président a souhaité prolonger les merveilleuses sensations d'un été bien rempli en ajoutant sur la feuille de match, l'animation de deux soirées privées, la première, promotionnelle, ce soir, 19 octobre, au golf de Unjat, et la seconde dans une semaine, pour l'apéritif d'un mariage, au domaine de Beyssac,tout au fond de la plaine ariègeoise, juste à la limite du département...

Difficile de ne pas apercevoir la petite église de Unjat, perchée sur sa motte de terre, juste avant l'arrivée au golf et à son bien nommé restaurant "Les terrasses du Golf"...De là, nous découvrons la vue imprenable des douces trouées vertes séparant la forêt, propices à de calmes balades balisées le long des parcours fraichement tondus, magnifiques vitrines pour les amoureux de belles pelouses...

Une fois n'est pas coutume, notre prestation de ce soir n'est bordée par aucun engagement contractuel. Très récente, la demande n'a été scellée que sur la parole de notre président et de son vis à vis, personnage très impliqué dans l'activité du site...Toutes les questions n'avaient pourtant pas de réponses claires...Et si certaines ne pouvaient intéresser que la tirelire, d'autres, surtout quand elles concernent les arts culinaires, allaient vite prendre une place envahissante...

Y-aura t-il assez pour les dix huit que nous sommes?...

Un temps pour chaque chose...

L'art de recevoir semble ici cultivé au plus haut niveau puisque c'est en compagnie du cuisinier que le maître des lieux nous accueille et la réponse à la question fondamentale va vite rassurer...

C'est donc avec un esprit libéré et une attention entièrement consacrée à nos morceaux que nous entamons une des plus belles soirées de la saison en compagnie de notre nouvelle ténor Erika, et d'Alexis qui signe ce soir sa rentrée officielle chez les Bomberos au pupitre des cuivres sous la haute protection du papa, aussi à l'aise à la trompette qu'au piano...

Nous jouerons une paire d'heures, avec une courte pause, où le service sera, pour nous, remarquable...Aussi bien nos hôtes, que notre commanditaire ou que le sponsor de la soirée en personne, tous s'inquiètent de notre confort...Pas question de subir la fraicheur de la montagne...La terrasse couverte où nous évolueons, peut à tous moments se fermer ou s'ouvrir à la demande...En prévision même de l'arrivée précoce des grands frimas, deux énormes chauffages radiants sont installés.. Travail bien inutile chers amis...Avec nous, les thermomètres se bloquent, les cravates se desserrent, les cols se déboutonnent, les blouses se dégraffent et...je sais plus!..."Tout est devenu flou..."

Valses, discos, tangos, passos, puis le Paquito et le Vino,là, devant nous, sur les quelques mètres encore libres et enfin, les bras levés, c'est l'Incantada que tout le monde veut maintenant...

Au plus fort de la prestation, j'ai même entendu ces quelques mots que nous ne garderons que pour nous: "C'est aussi ça la Barguillère! "

L'ambiance ne sera suspendue que par l'annonce du repas et après "Les yeux d'Emilie" qui terminent la première partie de notre show...

A l'intérieur, des tables nous attendent, dressées avec le même soin que pour l'ensemble...Nous avons droit aux mêmes égards et le menu qui nous est offert mérite les louanges...Décidément ce petit coin d'Ariège sait nous recevoir...

Le repas de clôture de la fête de Labastide de Sérou, l'an dernier, à la "Brasserie du Stade" refait surface comme par enchantement...

En guise de trou normand, nous reprenons nos instruments et gagnons le seul espace disponible capable de recevoir notre encombrant chariot pour une généreuse seconde partie...

La promesse de modérer les tonalités n'aura tenu que le temps de quelques accords... Très vite encouragés par les tablées effervescentes, nous refeuilletons le répertoire sans retenue... Ce soir, la rue est dans le resto!...

Le Vino s'organise entre deux rangées de tables...Par réflexe,les serviettes tournent sur tous les morceaux... Apothéose quand la salle apprend que le lion est mort ce soir...Dans cet espace confiné, le Refuge devient vite remarquable, repris par quelques connaisseurs et murmuré par les autres...

Longtemps après, un dessert sublime viendra adoucir nos papilles éprouvées...

Après avoir tout donné, il nous sera impossible de revenir une dernière fois dans la lumière...Nous recevrons les félicitations de tous et la promesse d'une prochaine rencontre...

Nous quittons cette soirée inoubliable, la tête remplie de choses positives...

Peut-être les "escalopes" nous auront manqué, mais le filet de boeuf lui restera longtemps dans nos mémoires. Ce soir la musique et la cuisine ont joué

un accord majeur...

A bientôt, dans un lieu chargé d'histoire(s)...

Gégé

Comments