Noël 2020, une messe particulière...

publié le 31 déc. 2020, 02:08 par Banda Bomberos de Ganac

Alors que le monde entier est totalement suspendu au bon vouloir d'un minuscule grain d'un pollen hirsute et maléfique, venu de je ne sais où, totalement incontrôlable et défiant la communauté scientifique toute entière avec une extraordinaire agressivité, nous assistons une fois encore à la traditionnelle messe de Noël, ici, dans la petite église de Ganac, dans une ambiance surréaliste où les gestes naturels se heurtent d'emblée et sans alternative à une débauche de précautions, fragiles remparts à l'invisible propagation de la maladie...


Contraints et forcés, nous évoluons dans ce mauvais film de série B en Zorros masqués dans un monde de "l'essentiel", tantôt confiné, tantôt dé confiné, aux couvre-feux régulièrement déjoués dans un sport national complètement indécent, où notre ennemi n'est plus le sergent Garcia de la série culte, mais ce minuscule machin que seul le microscope peut voir et dont on reconnaît aujourd'hui d'incroyables et perfides capacités de transformation...

Face aux voix déformées par ces hideux carrés de tissus , plus que jamais, tout passera par les regards et tant pis si des oreilles décollées par des liens trop tendus portent un coup fatal à notre charme habituel...


Nous faisons nôtre un vocabulaire étrange...

La petite église, merveilleusement rénovée, n'échappe pas au "jaugeage" terme jusqu'içi réservé aux bateaux de commerce...

Alors que cette cérémonie, unique dans la vallée, attire chaque année un nombre impressionnant de fidèles, la "distanciation" (encore un) nous oblige cette fois à une gestion très aérée de l'espace...


Afin de libérer le parterre, nous jouerons depuis la spacieuse mezzanine, avec les régles en vigueur que nous devrions nous appliquer sans difficulté...

Il va de soit que le port du masque ne fait pas vraiment débat...

En l'absence de violons, de guitares, d'harmonium, de harpe ou d'accordéon, chacun évoluera à visage découvert...

Seul Lionel aurait pu faire l'effort, mais il avait décidé de ne plus respirer...

Michel, lui, a tenté un nouveau concept, le saxo masqué... Prototype vite abandonné par crainte de projection intempestive du papier bleu en cours de prestation...

Yves, notre Bernard Hilda de la "Piste aux Etoiles", aura pour une fois une vue plongeante sur l'assistance et sur les précieuses indications de monsieur le curé Lasalle, incontournable maître de cérémonie, fidèle aux Ganacois dans ce moment privilégié...

Pareilles à des cibles, régulièrement espacées, des croix rouges encadrent les places autorisées... Attention virus, vise bien!...


Malgré un "Adeste Fidèles" tonique et accueillant, c'est trop tard maintenant, ils ne viendront plus...

Ils sont quarante sept en bas , monsieur le curé, trois gendarmes "vigipirate" à l'entrée et nous treize, au perchoir...


Dans l'incognito de la mezzanine les écrans interactifs s'éclairent impunément...

A mes côtés, Serge a réservé à ses partitions la modernité d'un listage informatique... Une légère chiquenaude évite désormais une recherche hasardeuse qui finissait souvent par le grommellement caractéristique d'un musicien qui ramasse ses partitions au mauvais moment...



A cet instant, aucun de nous n'imaginait que Lionel mettait discrètement tout son talent au service d'un enregistrement surprise des musiques de Noël que nous jouons en guise de concert de fin.

Hélas, nous n'aurons pas pu retenir trop longtemps les quelques fidèles pour ce moment magique...

La petite église se vide rapidement avec un dernier "Petit papa Noël" sous le regard attendrissant de quelques tout petits, déjà excités à quelques heures de la merveilleuse distribution...

Dehors le traditionnel vin chaud ne retiendra personne cette année...


Nous avons vécu un beau moment, sans l'impression particulière d'un quelconque danger...


Nous remettons nos masques dans la nuit froide bien décidés à nous revoir très vite dans de meilleures conditions, en espérant que tous ensemble, nous puissions sourire longtemps au souvenir de cette messe de Noël 2020, tellement particulière ...


Gégé




Comments