Medley

publié le 16 sept. 2015 à 13:44 par Banda Bomberos de Ganac

Associations en fête à Varilhes...

Dans le cadre de la fête des associations, nous participons cette année à la journée "Associations en fête" organisée par Varilhes ...

Nous sommes chargés, avec d'autres intervenants, d'assurer l'animation  de la fête...

Notre présence devrait cependant permettre de nous faire mieux connaitre auprès d'un public qui, ici, à Varilhes, est  un public connaisseur et sensibilisé depuis longtemps à l'enseignement musical avec l'importance, unanimement reconnue, de l'Harmonie Foix-Varilhes...

 

Plaidoyer imaginaire pour les bandas...

Cet après-midi est fortement marqué par la rentrée des classes ...

Beaucoup de parents d'élèves se pressent devant le stand des associations, fières de promouvoir leur savoir-faire, sportif et culturel...

Dans cette ambiance, nous serons souvent tentés de joindre l'utile à l'agréable...

Faute de stand, en guise de vitrine, nous présentons  ostensiblement notre banderole et nos chemisettes rouges, floquées de la célèbre grenouille...

On peut donc s'imaginer qu'il n'y aura aucun doute sur notre appartenance à cette vallée de la Barguillère qui nous est si chère...

Nous occupons l'espace en des endroits ciblés, comme on dit en terme de marketing...  L'impressionnante file d'attente au stand de l'école de musique devient vite un emplacement de choix pour sensibiliser les parents à la musique de rue dont nous sommes les plus grands colporteurs ariégeois du moment...

Je me surprends à imaginer que si nos instruments pouvaient parler, voilà, quant-à moi, les propos qu'un tuyaux d'ébène pourrait proclamer :

" Oyé, braves gens !...

La musique de rue n'est pas une "sous- musique"...

Elle aussi, a ses exigences de technique et d'animation...

Les bandas sont un genre musical populaire...

Elles sont des vecteurs musicaux essentiels pour amener la musique au  plus près de       

vous, dans les villages, dans les rues, dans les réunions familiales ou amicales...

 Si les partitions sont plus petites, elles demandent la même rigueur, les mêmes 

nuances et les mêmes émotions que de plus grands pupitres...

Tout est question de répertoire..."


D'autres musiciens clôturent, cette journée des associations, juste avant la synthèse élogieuse de madame le Maire...

Nous croisons rapidement une immense table chargée de gourmandises...

Pour une fois le diable n'aura pas le dernier mot...

Ce n'est que partie remise, mais dans un endroit plus convivial...


Une fin d'après-midi ravigotante...

Nous quittons la haute protection du château-d'eau pour une visite attendue chez nos amis Christine et Alain, intermède gourmand en préambule à l'animation "hors concours" de l'anniversaire d'un de leur jeune voisin et ami...

Donc ici,  tout est fait pour que l'eau n'oxyde jamais nos organismes et c'est bien, car croyez moi, nos hôtes ont eu de bien délicates attentions pour accompagner une table entièrement recouverte de pizzas, de quiches, de gâteaux et d'une exceptionnelle crème au chocolat qui, à elle seule, explosa l'applaudimètre...

Même notre chef, très pointilleux en terme de crème au chocolat, doit admettre le message réaliste de ses papilles et reconnaitre l'égalité parfaite avec la crème au chocolat de  sa pâtissière préférée... Donc, ce soir, pas de règlements de comptes à la maison...

Nous aurions voulu prolonger ces moments mais en vaillants petits soldats, nous prenons la direction de Saint-Félix de Rieutord où on nous promet un bien chaleureux accueil...

Un jeune ami de la famille Stervinou fête son anniversaire et a convié parents et amis à une soirée  Basque...

C'est donc dans un univers blanc et rouge que nous entamons l'animation, en guise de hors d’œuvre musical d'une fête qui devrait se poursuivre tard dans la nuit...

Au moins ici, ce soir,on a tous envie de s'amuser...

Les conditions sont réunies pour que Pascal lance l'artillerie...

Malgré les lèvres éprouvées depuis le début de l'après midi, nous trouvons les ressources nécessaires à une prestation de qualité...

Pressés par une demande impatiente, nous enchainons les morceaux très rapidement jusqu'au fameux "On est là pour s'amuser" qui nécessite une introduction particulière que propose notre chef avec le brio qu'on lui connait...

 

Ça plane pour lui !...

Afin de ménager l'effet du morceau qui doit s'emballer à un instant précis, Pascal  demande aux jeunes de se poser calmement pendant toute l'entame...

Le message est plus ou moins respecté mais Pascal en veut d'avantage... Il entre de plus en plus dans le groupe pour peaufiner la mise en scène...

Mais soudain, plus de casquette, plus de trompette et... même plus de Pascal du tout...

Entièrement recouvert par une montagne de costauds, voilà que d'un seul coup, notre Pascal, est propulsé au-dessus de la mêlée comme un pantin désarticulé, et reste porté à bras tendus, pendant un long moment...

Ça plane pour lui !...

L'image de notre boute-en-train planant à deux mètres du sol restera longtemps dans nos mémoires...

L'animation continue toujours dans cet esprit particulier jusqu'à l'incontournable Vino, à la gloire de l'Aviron Bayonnais, repris plusieurs fois pour entretenir le cheminement chaotique des candidats au voyage...

"Le temps des copains" et le "Joyeux anniversaire" clôtureront cet fin d'après-midi mémorable...

A samedi pour faire les 400 coups à notre manière...

 

Gégé

Comments