Le Trail des Citadelles: Une fidélité qui fait du bien...

publié le 5 avr. 2016 à 00:37 par Banda Bomberos de Ganac

Depuis de nombreuses années, ce grand rendez-vous sportif en terre ariégeoise sonne aussi le départ de notre saison musicale...

Le printemps, jusque là, hésitant, dévoile pour l'occasion ses meilleures intentions et c'est au terme d'une journée magnifique que nous rejoignons la salle des fêtes de Lavelanet pour célébrer en musique cette course pédestre à la notoriété largement reconnue...

Le soleil d’Austerlitz....

Motivés comme jamais, nous limitons notre espace au pied de la scène occupée par une impressionnante quantité de trophées et de récompenses destinés aux gagnants

de l'épreuve dont le palmarès sera égréné le lendemain...

En face, des rangées de tables s'apprêtent à recevoir les nombreuses convives venues des quatre coins de France mais aussi, nous dit-on, d'un petit peu partout en Europe...

Tour à tour des visages connus nous manifestent de sincères encouragements...

La présence de Michel, notre saxo ténor mais aussi, et principalement, Président du Musée du Textile, n'est pas étrangère à ces témoignages naturels de sympathie...

Ces moments privilégies et toujours appréciables ne brisent cependant pas la concentration que nous accordons à l'ouvrage, présenté ce soir avec une patine particulière...

L'effectif, sous la direction de Laurent, a bien intégré la nouvelle répartition des pupitres.

Le répertoire alterne le traditionnel et les mélodies plus actuelles sur des tempos entraînants où valses, tangos et autres paso-dobles se succèdent judicieusement...

Peu à peu repus par des agapes fortifiantes, l'auditoire manifeste un intérêt certain à notre prestation...

Cela n'est pas encore le Stade de France, mais les reprises cadencées de nos standards et les applaudissements appuyés produisent les effets escomptés sur le groupe tout entier...

Bientôt, l'organisateur indiquera la fin de la partie en rappelant au micro le passage à l'heure d'été et l'obligation de ne pas manquer le départ de la dernière journée de compétition...

Nous clôturons la soirée sur une note extrêmement encourageante, regroupés autour des organisateurs qui prennent date avec insistance pour le Trail 2017...

Cette fidélité nous fait du bien...

Le soleil aidant, cette première sortie gardera, à l'évidence, un goût de victoire...

Quand Jérémy est au piano, et Michel à ...

Nous quittons la grande salle à une heure qui, pour un samedi soir, et de Pâques qui plus est nous semble beaucoup trop raisonnable...

L'envie de prolonger s'impose...

Aussi, quand l'invitation de Michel et Loli tombe, il nous faut vraiment de sacrées bonnes raisons pour ne pas suivre...

Les seules dispenses valables sont les états grippaux et les anniversaires...

Donc, à l'exception des malheureux dispensés, nous nous retrouvons chez nos amis, ravis de nous accueillir dans leur nouvelle demeure...

En peu de temps, des bouteilles arrivent, tantôt avec leur cache-col argenté, tantôt sans cache-col du tout, certaines clairement identifiées, d'autres plus difficilement, uniquement repérées par une petite étiquette portant une date du siècle dernier...

Puis un assortiment de biscuits, pour absorber...Puis de nouvelles associations au succès époustouflant...Et toujours un excellent café, dosé avec une expertise à mon sens trop méconnue …

Puis des histoires vécues de Martins-pêcheurs, de crocodiles, de loirs ou de Gros-becs...

Et puis, là, plaqué contre le mur, le piano, déjà noir quant à lui, trop brillant, presque aveuglant, avec son tabouret trop accueillant …

Et hop !!! C'est parti...

Jérémy, seul, puis avec Jean Pierre, puis Michel seul, puis Michel avec Jérémy et les autres, derrière, sur des airs des Beatles, de Pascal Danel, de Christophe et même de Charles Aznavour...dans un bœuf improvisé rien que pour nous...

Ici, pas de public, pas de coups de balais au plafond...

L'imposante demeure préserve l'anonymat de la troupe...

C'est pas du final,çà ?

Bon, d'accord, il n'y aura pas toujours un piano, mais que ce samedi était beau !

A bientôt pour une autre victoire...

Gégé

Comments