Fête de la musique sous forte protection...

publié le 3 juil. 2015 à 07:33 par Banda Bomberos de Ganac   [ mis à jour : 3 juil. 2015 à 07:33 ]

Nous sommes heureux de participer cette année à la fête de la musique à Foix, sous la haute et forte protection du château qui présente pour l'occasion sa silhouette majestueuse sur fond de ciel bleu, magnifique carte postale dont on ne se lasse jamais...

Par principe, les rues sont ouvertes à tous les style musicaux mais une organisation réfléchie a limité avec succès le maximum d'interférences...

Les adaptations ont probablement été nombreuses pour offrir à une foule importante un spectacle certes éclectique, mais préparé depuis longtemps avec sérieux et respect...

Ainsi banda, harmonie, chorales, classes instrumentales, jeunes musiciens et ceux d'avant, trouvent dans l'évènement un extraordinaire écho à leur passion...


Cour de la Mairie, 18 heures...

Nous nous présentons au complet pour l'occasion, sous un soleil de plomb...

Nos amis Toy ont fait le déplacement au grand bonheur de tous...

Tandis que les arcades ombrageuses accueillent un public déjà nombreux, nous engageons un répertoire maitrisé sur la chaude esplanade de la Mairie...

Très vite, sous cette chaleur estivale, nos chemises témoignent de l'énergie déployée... Les degrés se mélangent et nous puisons abondamment dans ce réservoir inattendu pour offrir au public reconnaissant un spectacle tonique et varié...


Après cette ouverture déterminée, nous laissons la place à de jeunes musiciens qui, pupître en main, tentent d'accéder à la scène naturelle que nous quittons pour un rendez- vous minuté, en d'autres lieux planifiés...

De bien agréables stations...

Les aubades s'enchaînent avec toujours autant de plaisir...

Beaucoup d'encouragements... Les inconditionnels sont là...

Nous nous laissons porter par cette ambiance positive jusqu'au podium de la Halle aux Grains, passage obligé de tous les participants...

A notre tour nous présentons nos morceaux les plus récents...

Jugée trop petite par notre chef, nous quittons le scène pour la fosse pour un final haut en couleurs où nous passerons d'un frêle esquif, sorti d'une mer agitée, au calme retrouvé d'une jungle impitoyable...

Une maman à l'honneur, tirée du public par ses musiciens préférés se retrouve, étonnée, dans le cercle libérateur...

Puis c'est avec Emilie que nous concluons cette première partie, juste avant le repas pris en commun à la terrasse improvisée du pizzaïolo où, avec trois amis musiciens, nous auront la priorité du service afin d'honorer à temps notre participation au concert de l'Harmonie de Foix, prévu dans trois quarts d'heure...

A cet instant précis, le groupe ne montre aucun signe de retraite...

Bien au contraire, sur ce petit espace abrité par les platanes, tout juste séparés des autres clients du restaurant par l'avenue, la préparation d'une deuxième partie devient de plus en plus évidente...

Nous ne pouvions pas laisser le public demandeur sur sa faim...


Où es-tu tonton Loulou?...

Le temps consacré à une autre musique est passé à une vitesse grand "V"...

Nous rejoignons nos compagnons qui, comme prévu, assure la continuité de la fête...

L'écho de notre musique réussit à attirer les derniers promeneurs sur ce petit coin à l'abri des grands passages..

Le répertoire n'est plus encadré et tant mieux, car des morceaux sont rejoués plusieurs fois à la demande d'un auditoire inassouvi...

Les pauses se font de plus en plus courtes...

Depuis un bon moment déjà, la circulation n'est plus un problème pour nous...

Pourtant une voiture s'arrête devant nous et une ravissante jeune femme blonde en sort en criant : "Tonton Loulou, c'est moi !..."

Les connexions, rapidement sollicitées, permettent à tous de désigner le seul Loulou habillé en rouge de la soirée, Louis, dit Loulou, dissimulé derrière ses cymbales et dans un premier temps assez peu réceptif à l'appel...

Le temps que le rapprochement de la jeune femme évoque d'agréables souvenirs à notre Lolou, Pascal s'empare de la voiture et de la petite famille et déquerpit sans crier gare...

Quel spectacle que cette voiture hoquetante, poursuivie pendant une centaine de mètres par la conductrice dubitative... Plus elle se rapproche de la portière, plus vite repart la voiture...

Loulou se souviendra longtemps de ce moment enchanté ...

Privés de Pascal, nous poursuivons l'aubade tardive aux spectateurs médusés...

Nous terminons cette belle soirée d'été avec notre chef, râvis d'avoir contribué, cette année, au succés de la fête de la musique, ici, à Foix, et d'avoir donné l'image d'un groupe abordable et toujours prêt à accompagner les bons moments de la vie...

A très bientôt.

Gégé


Comments