Crampagna : Un anniversaire aux portes de Foix…

publié le 15 févr. 2018 à 01:52 par Banda Bomberos de Ganac   [ mis à jour : 26 févr. 2018 à 01:50 ]

Il est déjà 19h30, ce samedi 3 février, quand nous arrivons à Crampagna, petit village aux portes de Foix, pour honorer, à notre façon, Alain, qui fête aujourd’hui ses  60 ans et à qui la famille a offert cette soirée musicale, originale et mémorable pour un nombre d’années au compte rond…

 

Ayant pour mission importante de récupérer Lionel et son imposante batterie, nous nous devions d’anticiper notre arrivée pour procéder au déchargement et au montage du précieux matériel…

Une fois n’est pas coutume, notre ami Christian, au dévouement légendaire, est, aujourd’hui, dispensé de la corvée…

Emmitouflés dans nos parkas rouges, absolument indispensables dans ce blizzard ariègeois, nous faisons une brève apparition dans la grande salle des fêtes pour glaner quelques informations sur le déroulement de la soirée…

Une jeune femme nous rejoint rapidement et visiblement, elle a quelque chose d’important à nous dire…

Un doigt sur les lèvres et des yeux ronds nous imposent une extrême discrétion…

 

Notre présence est en fait la première surprise faite à son papa et nous devons tenir le secret le plus longtemps possible…

Dans la confidence, la maman seule semble avoir remarqué notre enthousiaste intrusion et notre identité brodée sur la casquette…

 

Nous prenons acte de cet éphémère incognito…

 

Pour l’instant donc, nous allons nous assurer que le reste de la troupe visera la bonne entrée, à côté du bâtiment, condamnée par une lourde porte métallique et donnant sur un espace glacial dans lequel il nous sera interdit de réchauffer nos instruments pour ne pas contrarier les plans de la famille…

 

Les arrivées se font  régulièrement  jusqu’à l’heure prévue…

Notre président arrive enfin, très remonté contre le buteur de l’équipe de France et contre un bourreau vert au pied d'argent…

Heureusement que nous n’avons pas « la ballade Irlandaise » au répertoire…

 

Première surprise…

 

Les mitaines n’ayant plus aucun effet sur nos doigts engourdis, nous faisons un discret appel au secours pour une mise en place, au chaud…

Notre demande sera vite exhaussée…

C’est donc sur l’invitation du disque jockey que nous commençons  la fête en tant que première surprise musicale pour l’ami  de 60 ans…

Ce soir, pas d’emballage à déchirer… La boîte à musique est rouge et les

rengaines  n’ont pas les mêmes tempos…

Nous constatons très vite que notre clarinettiste et spécialiste de la houille blanche est, ici, aussi connu que le loup de la même couleur…

Heureusement que quelques minutes avant, ce n’était pas lui le premier, sinon, plus de surprise !...Reconnu au premier regard !...

« Pardon papa, j’aurais voulu que ça dure plus longtemps !... »

 

De larges plages musicales sont présentées à l’auditoire réjoui…

Des ah, des oh, des ouah, ponctuent nos standards…

Les chœurs s’organisent…Les reprises fonctionnent…

Sous l’impulsion des basses, les trompettes se déchainent…

 Régulièrement,  la batterie récupère tout le monde par des battements autoritaires…

Les partitions défilent très vite…

 

Malgré de courtes pauses où nous trouvons le réconfort adapté à la situation, nous ne voyons pas le temps passer…

Nous serons bientôt obligés d’écourter, à regret, notre répertoire pour laisser la place au DJ, et au karaoké très attendu par les petits…

 

L’immense table centrale se vide petit à petit de ses innombrables amuse-gueules et de leurs accompagnements liquoreux …

Un savoureux encas viendra récompenser cette soirée, encourageante pour tous, où d’indispensables corrections se sont faites naturellement…

 

« Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,

Polissez-le sans cesse et le repolissez… »

Cette pensée d’un autre Nicolas, s’applique merveilleusement au groupe…

 

En attendant, c’est un sympathique élixir, au tanin affirmé, qui remplace l’eau, n’en déplaise à monsieur de la Fontaine…

Nous quittons nos hôtes, avec ce soir aussi, de nouvelles propositions pour l’été…

A quand le troisième anniversaire ? Ne dit-on pas jamais deux sans trois !...

 

A bientôt pour d’autres répétitions avant la sortie pétillante au pays de la Blanquette…

 

 

Gégé

 

 

Comments